La Nuit des diamants bruts

 « Promouvoir l’effectivité des droits des personnes en renforçant le pouvoir d’agir »

La Nuit des diamants bruts

 « Promouvoir l’effectivité des droits des personnes en renforçant le pouvoir d’agir »

Le théâtre forum est une technique mise au point dans les années 70 par Augusto Boal. 

C’est un spectacle de théâtre interactif qui permet, par le biais du jeu théâtral de faire émerger la parole et la réflexion autour d’un sujet problématique générant des situations d’oppressions, de violences ou de mal-être. 

Le contenu du spectacle est établi en amont entre le partenaire (collège, collectivité locale, etc.) et le comédien responsable du projet, de manière à créer des scènes de théâtre « sur mesure » qui répondent aux problématiques que le partenaire souhaite travailler (exemple : les addictions, les violences conjugales, les droits des minorités, etc.)

Lors de la représentations, les comédiens jouent de courtes scènes évoquant des situations quotidiennes pouvant être vécues comme conflictuelles, bloquées ou insatisfaisantes. À la fin de chaque scène, le meneur de jeu propose un échange autour des situations jouées et invite le public à rejouer les situations problématiques. Les personnes volontaires peuvent ainsi intervenir pour remplacer un personnage sur scène afin d’essayer de parvenir à une issue plus satisfaisante.

Il ne s’agit pas d’apporter un message ou de définir la bonne réponse, mais d’expérimenter ensemble, sur scène, des solutions possibles afin de renforcer les capacités de réflexion et d’action des personnes confrontées à des situations problématiques.

 

Source : théâtre de l’opprimé

Le théâtre forum est une technique mise au point dans les années 70 par Augusto Boal. 

C’est un spectacle de théâtre interactif qui permet, par le biais du jeu théâtral de faire émerger la parole et la réflexion autour d’un sujet problématique générant des situations d’oppressions, de violences ou de mal-être. 

Le contenu du spectacle est établi en amont entre le partenaire (collège, collectivité locale, etc.) et le comédien responsable du projet, de manière à créer des scènes de théâtre « sur mesure » qui répondent aux problématiques que le partenaire souhaite travailler (exemple : les addictions, les violences conjugales, les droits des minorités, etc.)

Lors de la représentations, les comédiens jouent de courtes scènes évoquant des situations quotidiennes pouvant être vécues comme conflictuelles, bloquées ou insatisfaisantes. À la fin de chaque scène, le meneur de jeu propose un échange autour des situations jouées et invite le public à rejouer les situations problématiques. Les personnes volontaires peuvent ainsi intervenir pour remplacer un personnage sur scène afin d’essayer de parvenir à une issue plus satisfaisante.

Il ne s’agit pas d’apporter un message ou de définir la bonne réponse, mais d’expérimenter ensemble, sur scène, des solutions possibles afin de renforcer les capacités de réflexion et d’action des personnes confrontées à des situations problématiques.

 

Source : théâtre de l’opprimé

Thématiques sur lesquelles nous sommes intervenues :

droits des personnes LGBTI, parentalité, conduites à risques, addictions, maltraitante et accompagnement,

Thématiques sur lesquelles nous sommes intervenues :

violences éducatives ordinaires, santé chez les jeunes, violences faites aux femmes, vie affective et sexualité des personnes âgées,

accueil enfants en situation de handicap, aidants familiaux, transmissions entre les générations d’agriculteurs

Partenaires :

Thématiques sur lesquelles nous sommes intervenues :

droits des personnes LGBTI, parentalité, conduites à risques, addictions, maltraitante et accompagnement,

Thématiques sur lesquelles nous sommes intervenues :

violences éducatives ordinaires, santé chez les jeunes, violences faites aux femmes, vie affective et sexualité des personnes âgées,

accueil enfants en situation de handicap, aidants familiaux, transmissions entre les générations d’agriculteurs

Partenaires :